Les conseils de vos spécialistes

Une bonne alimentation et une activité physique quotidienne

Une bonne alimentation et une activité physique quotidienne

Une interview avec Tina Wohlwend, thérapeute méd. dipl. avec brevet féd., cabinet de santé, Binningen/Bâle.

Notre bien-être dépend beaucoup de notre mobilité corporelle. Des thérapeutes médicaux comme Tina Wohlwend nous aident à restaurer notre mobilité lorsqu’elle est diminuée. Mieux vaut là aussi prévenir que guérir.

Madame Wohlwend, quel est le rôle d’une thérapeute médicale?
De façon très générale, nous améliorons la qualité de vie, la mobilité et le bien-être de nos patients.

Quand vient-on vous consulter?
En général en cas d’atteinte de l’appareil locomoteur due à une maladie, au travail ou à un accident de sport. Les troubles dus au vieillissement ou une activité physique «malsaine» font partie des autres motivations possibles.

En quoi consiste une thérapie?
Nous distinguons les thérapies actives telles que l’augmentation de la masse musculaire, la stabilisation des articulations et la kinésithérapie, et les thérapies passives à type notamment de massages, d’ultrasons et de fango.

Comment éviter d’en arriver au stade d’une thérapie?
Si nous excluons la maladie et les accidents, la bonne recette à suivre comprend une alimentation équilibrée et une activité physique quotidienne. La mobilité corporelle est cependant tributaire du bon fonctionnement des articulations et de l’élasticité des tendons et des ligaments.

Que pouvons-nous faire?
La natation, la marche nordique, la gymnastique ou d’autres activités similaires sont de bonnes mesures préventives. A partir de 40 ans, cela vaut la peine de prendre aussi de l’extrait original de Perna issu de moules aux orles verts de Nouvelle-Zélande – en utilisation interne ou en application externe – qui aide à protéger le corps. Cette essence apporte en effet des substances nutritives qui sont en particulier essentielles pour maintenir la fonction des articulations.

Témoignage de professionnel

«PERNATON® Gel a toute sa place dans mon cabinet de physiothérapie. L’extrait de moule aux orles verts et les huiles essentielles qui le composent m’aident dans mon travail. En thérapie par ultrasons aussi, j’utilise PERNATON® Gel. Je l’applique, selon les besoins de mes patients, sur le genou, l’épaule ou le dos, puis je masse. Le gel pénètre immédiatement et produit un effet rafraîchissant et bienfaisant sur les muscles, les tendons et les articulations. Les retours positifs de mes patients sont très importants pour moi.»

Jens Hentschel, physiothérapeute
Medical Health Physiotherapie-Center

Vidéos

Traitements et prise en charge des lésions osseuses et articulaires (Adrian Kraft, DHG-Das Haus der Genesung)

 

Conseils saisonniers

Reprendre l’exercice au printemps.

La fatigue printanière est un phénomène bien connu, mais dont les causes exactes gardent une part de mystère. Une chose est sûre: le corps peine à s’adapter à l’allongement des journées et aux températures plus douces. Ce changement dans l’équilibre hormonal prend du temps et brûle de l’énergie. En parallèle, l’éveil de la nature et l’allongement de la durée d’ensoleillement ont un effet motivant et incitent à l’exercice physique.

  1. Lentement mais sûrement.
    La reprise d’une activité physique au sortir d’un hiver plutôt tranquille doit être sérieuse, mais pas acharnée. Avec patience et persévérance, vous retrouverez vite votre forme de la saison dernière. Après chaque exercice, accordez-vous suffisamment de temps pour récupérer et augmentez progressivement en intensité. Les sollicitations excessives et inappropriées affectent les tendons, les ligaments et les articulations et peuvent compromettre toute une saison sportive.
     

  2. De l’air frais et du soleil.
    Se dépenser en extérieur, à l’air frais, fait du bien après un confinement de plusieurs mois dans des pièces chauffées. Le printemps est le moment idéal pour la marche, le jogging, les virées en vélo et les longues promenades le matin ou à l’heure du déjeuner. Car lumière et soleil favorisent le bien-être général, égayent l’humeur et donnent une ardeur fraîche.
     

  3. Faire le plein de vitamine D.
    Impliquée dans de nombreuses fonctions biologiques, la vitamine D est une substance indispensable à l’organisme. Elle est synthétisée par le corps humain sous l’action du rayonnement solaire. Or, le manque d’ensoleillement en hiver peut être source de carence. Un «désagrément hivernal» qui disparaît vite et bien au printemps, lorsque le soleil léchant la peau du visage, des mains et des bras des sportifs relance la production de vitamine D.
     

  4. Changement d’horaire.
    Le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été peut perturber quelque peu l’organisme et induire des problèmes d’endormissement ou de sommeil ainsi que de la fatigue en journée. Cet effet de «mini décalage horaire» se dissipe rapidement en faisant une longue balade à vélo, en rollers ou à pied au milieu des cerisiers en fleurs.
     

 

DG Academy

DG Academy

DG Academy – toujours à la hauteur

Notre concept de formation continue DG Academy a pour but de répondre aux besoins d’information des pharmaciens et des droguistes. Nos moniteurs et monitrices DG-Academy animent des formations continues directement sur place. Les pharmaciens et les droguistes décident eux-mêmes du moment, du temps qu’ils souhaitent y consacrer et des contenus de ces manifestations. Les formations continues DG-Academy sont certifiées et recommandées par l’Associations suisse des droguistes (ASD).

Les droguistes reçoivent des crédits de formation continue chaque fois qu’ils assistent à un événement DG-Academy.
Nous sommes actuellement en mesure d’offrir des formations sur les thèmes suivants:

  • extraits de moules aux orles verts
  • magnésium
  • refroidissement
  • acides gras oméga-3
  • hémorroïdes

 

 

 

 

   Dr. Sedat Sevimli